^

Les pourcentages

TRSB_MTL

Les textes de nature bancaire ou financière comprennent souvent des pourcentages, et les traducteurs (ainsi que les rédacteurs initiaux) éprouvent souvent des problèmes à parler de la différence entre deux pourcentages, car il faut savoir que cette différence s’exprime non pas en pourcentage, mais bien en points de pourcentage. En effet, la phrase « Interest rate, which was at 19.99%, will increase by 5% to 24.99% » est erronée. Ici, l’augmentation n’est pas de 5 %, mais bien de cinq points de pourcentage. Si l’augmentation avait été de 5 %, le taux serait passé de 19,99 % à 20,99 %. Il convient donc de faire preuve de vigilance et de produire une bonne traduction. Une bonne traduction de la phrase de départ serait donc : « Le taux d’intérêt, qui était de 19,99 % est passé à 24,99 %, en hausse de cinq points de pourcentage ». Par ailleurs, ces textes comprennent parfois l’expression « point de base »), qui correspond à un centième de point de pourcentage. Ainsi, l’écart entre 20 % et 30 % est de 50 pour 100, de 10 points de pourcentage ou de 1 000 points de base (mais pas de 10 %).

Enfin, sous l’influence de l’anglais, on écrit souvent en français « 5 pour cent » pour traduire « 5 percent ». C’est erroné. La logique s’impose : si l’on emploie un nombre pour le premier élément de l’équation, il faut aussi utiliser un nombre pour le second élément. Il en va de même si on écrit au long le premier élément de l’équation. Ainsi, on pourra écrire : « 5 pour 100 » ou « cinq pour cent ». Un amalgame des deux ne convient pas.

Découvrez nos solutions et
Téléchargez notre documentation