^

Cash flow : se poser des questions

TRSB_Cash flow

Il arrive souvent que l’on doive traduire l’expression cash flow. La personne qui traduit sans réfléchir aura tendance à mettre flux de trésorerie, soit l’expression française qu’on lit le plus souvent. Mais rendre cash flow avec discernement relève souvent de la haute voltige, les rédacteurs anglophones l’utilisant à toutes les sauces. Comment peut-on alors arriver à bien rendre l’expression? Il faut d’abord se demander si le texte parle d’un particulier ou d’une entreprise.

S’il s’agit d’un particulier, il vaut mieux, en règle générale, éviter de parler de trésorerie, terme qui est étroitement associé à une entreprise. Pour une personne, on pourra, selon le contexte, facilement utiliser fonds, liquidités, rentrées de fonds et même rentrées et sorties de fonds.

S’il s’agit d’une entreprise, il faudra cerner le concept associé à l’utilisation de cash flow. Si on n’a aucune notion de comptabilité, il conviendra d’en vérifier le sens véritable en consultant un collègue ou encore le dictionnaire Ménard, qui compte 10 entrées pour cette seule expression (et les syntagmes comprenant cash flow abondent).

Conclusion : « Y en aura pas de facile » comme aurait dit le regretté Claude Ruel.

Découvrez nos solutions et
Téléchargez notre documentation